LES CHAMPIONS OUVRENT LE BAL :

C'est l'ouverture des festivités.
 
Cette saison, notre RCT aura la lourde tâche de  défendre son Graal d'Ovalie, celui qui te remplit de frissons, qui te met le palpitant à 180, qui te transforme les lacrymales en fontaine : LE BOUCLIER DE BRENNUS. Celui pour qui tout joueur, dirigeant ou supporter ce damnerait... Il suffira de se rappeler le teston de CAMOU au bord de l'apoplexie lorsque nos guerriers soulevèrent le Bouclier... Il suffira aussi de se rappeler la horde sauvage Toulonnaise évaluée à plus de 50 000 (4000 selon la police) un  dimanche de triomphe romain... Le 1er juin il me semble, c'est déjà tellement loin. Loin de moi l'idée de passer en perte et profit le double et fantastique succès Européen, double succès qui fait dire à beaucoup que le RUGBY CLUB TOULONNAIS est bien devenu LA référence européenne et donc le meilleur club du vieux continent du moment!!! Dans le sud, on a tendance à grossir le trait et donc pour remplacer "référence Européenne" par "Mondiale", il n'y a qu'un pas que certains ont largement dépassé après les festivités bien arrosées... Quant au fatigué qui claironne de "Galaxie", encore 1 qui a pêché une girelle qui ne rentrait pas dans le frigo hi,hi,hi. Nous reviendrons à l'automne parler de ce trophée, de cette compétition refaçonnée et du challenge proposé au RCT: "être le 1ER club à arroser une 3ème Coupe aux grandes oreilles d'affilée!!!

Quels débuts pour nos couleurs?
 
Le TOP 14 reprend donc ce week du 15 août et comme le veut la coutume, le vendredi soir avec le champion donc: NOUS. Je peux juste être surpris que nos huiles, nos politiques locaux et la ligue n'aient pas pris en compte qu'en ce Vendredi 15 août 2014,  il faudra choisir entre les festivités régionales et Toulonnaises en souvenir de cet été 1944 (revue navale, feu d'artifice et patrouille de France) aussi douloureux que porteur d'espoir et le match de notre club de coeur, le  RCT, à Bayonne. Surprenant !!! Je me pose la question sur notre niveau actuel vue la reprise tardive, les absences d'internationaux et déjà quelques blessés !!! Ce ne sont pas les matchs amicaux ou de préparation qui me donneront un avis tranché vu que je les boycotte depuis que Mourad fait payer l'accès à Mayol. Vu le prix des abos, je trouve scandaleux de devoir débourser pour des rencontres sans internationaux et dans lesquelles on teste 40 joueurs, qui sont pour moi un attrape "estivants"!!! Les vrais débuts à Mayol se sera contre les promus Rochelais. Je pense qu'il nous faudra quelques matchs pour bien se rôder et incorporer les illustres internationaux débarqués sur la rade depuis peu. Bayonne devrait être plus frais, ayant repris le chemin de l' entraînements alors que le RCT n'avait pas encore fini sa saison. Je m'attends donc à un match difficile, compliqué dans un stade bleu et blanc chauffé à blanc et 23 joueurs remontés comme des coucous... Pourtant, je pense (mais ne suis pas un visionnaire) que cuit ou cru, le jambon Bayonnais version 2014-15 devrait être dans la charette en fin de saison, accompagné de Rochelais toujours vaillants mais pas forcément armés pour tenir toute la saison.
 
Mayol
 
 
Top 14 version 2014-15 :
Sans être Madame Irma, on retrouvera quasiment les mêmes. Il faudra juste connaître l'ordre d'arrivée... Toucher le désordre ne devrait pas rapporter beaucoup encore cette saison, par contre, trouver les 6 dans l'ordre rapportera gros, vus les effectifs en présence . Les recrutements des uns et des autres ajoutés aux groupes déjà en place, Toulon, Racing, Montpellier, Toulouse, Clermont, Castres seront encore là... Qui pour les chatouiller??? Bègles et le Stade Français, peut-être Grenoble, Brive ou Oyonnax mais curieusement, j'y crois moins que l'an dernier à ces 3 équipes qui pourraient aussi jouer  la descente aux enfers avec  Bayonne, les promus du LOU et La Rochelle  !!! Je pense que ce championnat renouera avec les 2 blocs : phases finales ou descente, avec des écarts de points très importants!!!
L'été avance à grandes enjambées. Il restera dans les mémoires avec ses pluies, pluies et pluies dans la partie nord de la France (derrière le Faron) et mistral ou méduses  au pays du soleil... Et donc nous avons tous hâte de retrouver les joutes d'Ovalie, admirer les charges de nos nouveaux  guerriers Guirado, Vooslo  ou Gorgodzé par exemple ou les chevauchées fantastiques des gazelles nommées O'Connor ou Halfpenny.
Que cette nouvelle saison fait déjà saliver. Vite vendredi pour Bayonne, et encore plus vite dans 1 semaine pour retrouver notre maison Mayolesque !!!
 

Degun.

Visite de la Maison Mayolesque

 

Un grand merci aux membres du Bureau des Fils de Besagne pour cette belle initiative: visiter la Maison Mayolesque !!!
Une cinquantaine d'adhérents ont eu la joie et l'émotion d'arpenter les entrailles de notre illustre stade MAYOL....
Le rassemblement était prévu devant l'accès tribune Lafontan et la visite pouvait commencer grâce au Saint-Pierre local et ses clés du paradis .

A LA DECOUVERTE DES ENTRAILLES :
Hors-d'oeuvre: la visite des vestiaires des joueurs et arbitres, couloirs et autres locaux divers !!!
Mon esprit de petit garçon du haut de ses 54 balais  pouvait vagabonder à travers les âges et bien entendu j'essayais de me remémorer à quoi ressemblait ce sous-sol quand, minots, nous avions la chance, que dis-je, le privilège de nous entraîner et jouer régulièrement en match d'ouverture en  minimes, cadets, juniors et autres seniors (dans les années 70/80 en plus de la 1ere, il y avait la nationale B et la réserve appelée aussi "la rafale".)
Bien sûr tous ces locaux  très modernisés n'ont rien à voir avec le passé mais ce lieu respire toujours l'âme des anciens, des centaines de minots (à Toulon on exagère toujours des milliers) se prenant pour leurs aînés , d'illustres monstres qui firent l'histoire de notre club dans le bonheur ou la douleur, dans la gloire ou le deuil , mais toujours dans le respect du maillot rouge et noir avec le brin de muguet de Parrain sur la poitrine !!!
Dans le local des arbitres , un petit malin cherchait un feutre pour marquer quelques messages à nos amis aux sifflets, mais bon à Toulon on aime la galéjade !!!
Dans les couloirs de nombreuses photos nous rappellent qu'en 1920 par exemple  fut inauguré le stade de Mayol sur le site actuel avec en fond d'écran l'ancienne gare, que c'était un festival de Cannes pour les notables de la ville, outil obligatoire pour se donner un genre à l'époque.

PELOUSE MYTHIQUE :
Après la visite des locaux, c'est l'entrée dans l'arène Mayolesque et là, les minots présents s'en sont donnés à coeur joie sur la pelouse (même des adultes parcourus d'arthrose se prenaient d'ailleurs pour des champions.)
Et moi je repensais encore et toujours à ses années pendant lesquelles je jouais et butais modestement en ouverture des champions de l'époque !!!
Là encore comme les feuilles  mortes du grand Montan, les souvenirs se ramassent à la pelle... Combien d'entraînements, combien de matchs (en cadet par exemple on faisait quasi systématiquement les matchs d'ouverture ) les minots du RCT ont-ils connus... A l'époque j'avais même gagné sur cette pelouse  le concours du jeune rugbyman cadet  régional, qui m'autorisait à passer un week-end à l'Institut National des sports INS de Paris pour la grande finale.
Rien à voir avec les très grands exploits des Braendlin, Carbonel (de ma génération) exemple qui tellement forts montèrent le palmarès du RCT au firmament du rugby Français.
Cette pelouse me fait penser qu'en 1920 ce n'était qu'un champ de patates (voir photo) et du coup une pensée amusée pour les Niçois et leur "Aréna billard" défoncé par de vilains Jaunards et Toulonnais !!!
Les gamins présents s'amusent à botter se prennent pour Wilko, les anciens pour Bianchi ou Labouret !!!

VisiteMayol

LAFONTAN :
La visite continue avec la montée de la tribune Lafontan, le passage par le coin des journaleux, des commentateurs et du staff  tout en haut!!!
La vue sur le port y est d'ailleurs remarquable.
Au passage , en montant on peut lire le nom de multiples entreprises , des huiles locales et régionales ce qui me fait penser que les supporters d'antan ont par endroit été remplacés par des "spectateurs"... qui disparaîtront quand les stars partiront et leur club connaîtra peut-être un coup de moins bien... Le grand philosophe Coluche disait qu'après une montée, il y a toujours une descente !!!

L'HISTOIRE DE MAYOL :
Après un passage rapide par la tribune Finale , nous arrivons dans le 1/4 de virage... Le temps pour moi de repérer l'emplacement de ma fifille au milieu des fatigués de l'asso FDB.
Ensuite visite des loges du 1/4 jusqu'au bout de LA tribune de Mayol celle qui fit la réputation du RCT sur la planète rugby !!!
Une fois de plus, la vision du port de notre bonne vieille ville est superbe : d'un angle différent, la magie opère encore et toujours:  un bateau faisant la liaison avec la corse qui vient rejoindre un autre au repos. Ma mémoire qui ne flanche toujours pas me rappelle que dans mon enfance c'était le cuirassé Jean Bart, face au petit rang, qui s'imposait aux visiteurs et  rappelait à tout un chacun que Toulon était un grand port militaire d'occident tourné vers l'Orient... Ce que nous montre Monsieur Cuverville le doigt vers l'horizon !!!

Sur les murs du long couloir menant à toutes les loges, toutes les époques, toutes les équipes figurent histoire de rappeler à certains que le RCT n'est pas né un soir de 2006 mais est un centenaire encore alerte mais si par moment quelques maladies ont pu faire penser le contraire !! (ça c'est fait)...
Au passage mon oncle adoré Jean claude me fait remarquer que dans les années 20 un Prince faisait partie de l'équipe 1... Après la surprise, place à la fierté mais comme rien ne prouve que c'était un ancêtre, il me faudra faire des recherches... Commence la recherche et l'énumération des grands, que dis-je des illustres que furent Bodrero (que j'ai eu la chance de côtoyer à Dumont comme Prof d'EPS et entraîneur de rugby au lycée), Hauc, Bonnus, la famille Herrero, Gallion, etc. Jusqu'à Umaga !!!
Dans ces loges, ce qui surprend c'est le côté VIP: avec bouteilles de vin, fûts de bière, etc. On va au stade comme au théâtre ou à la fête des notables... Pas cool pour l'amoureux du RCT que je suis !!

CONCLUSION HEUREUSE :
C'est le moment de prendre congé de la maison Mayolesque. Les gamins quittent non sans regret la pelouse, les adultes ont juste le temps d'un 360 pour s'en mettre plein les yeux.
Mayol était, est et restera un lieu mythique, magique et respecté de la planète ovale...
Ce retour aux sources pour quelques anciens, cette découverte pour d'autres fut un grand et beau moment : rêverie, émotion et respect pour tous ces gladiateurs des temps modernes !!!
Mayol est un temple du rugby mondial, IL FAUT qu'il le reste , s'il doit être agrandi, on l'agrandi t!!!
Au fil des âges et des générations, en plus de 80 ans, ce stade est devenu le coeur de la ville, un symbole et doit continuer à exister et dominer TOULON .

Merci encore  au bureau des FDB pour ces 2 heures de bonheur !!!
Merci au Saint-Pierre des clés qui en plus a donné quelques explications intéressantes .
Mille excuses si je vous ai ennuyé avec mon modeste vécu des années 70/80.

J'aime LE STADE MAYOL !!!


Degun .