PARTENAIRE PARTICULIER POUR ADVERSAIRE PARTICULIER…

Cette chanson éponyme me trotte dans la tête depuis le coup de sifflet final.
L’avant, le match et l’après match me laissent un goût curieux dans la bouche. Un goût acidulé, ce goût si étrange d’avoir vu les retrouvailles d’amis et de camarades de classes plus désireux de s’embrasser, se sourire, se retrouver et parler du bon temps plutôt que guerroyer vaillamment.
Si les Rhodaniens n’avaient malgré tout pas oublié de jouer pour assurer le maintien, que dire des nôtres qui n’avaient de guerrier que la maillot qu’ils portaient…
Entre tapes dans le dos ou sur les fesses …et plus si affinité, les Lyonnais ont joué au rugby, on montré de l’envie, du combat.. en fait tout ce que le RCT avait laissé au vestiaire.
Les photos d’avant et d’après match montrant des Radiens plus que détendus, fêtant des retrouvailles avec le sourire de Bozzo le clown m’ont particulièrement surpris au point de me poser beaucoup de questions. Pendant le match on aura même vu des accolades entre adversaires, comportement qui en dit long sur la motivation.
Comment expliquer notre comportement en mêlée, notre inexistence en touche ???Concernant la touche, lors des 15 dernières minutes un peu plus favorables, quasiment aucune de gagné sur des actions d’essais…
Quant au foot/ballon de la 1ere période, elle n’a pas fait rire grand monde, sauf peut-être quand sur nos chandelles, Dieu éole nous renvoyait le ballon dans la courge…et comme nous avions aussi les notre intelligence au vestiaire (no comment) !!!
Pas question d’imaginer un seul instant que ce match sentait l’arrangé, nez en moins (comme aimait à le dire Cléopâtre), le comportement nonchalant des Toulonnais m’aura mis un très fort doute sur leur envie de gagner ce match…

PS : pensée pour tous nos supporters s’étant déplacés pour ce foutage de gueule collectif.


DOUBLONS DE MERDE !!!

Comme chaque année, les grosses écuries sont diminuées par l’absence de leurs meilleurs chevaux, Toulouse et Clermont frôlant la correctionnelle alors que notre RCT avec en plus une infirmerie bien remplie, un comportement de « touristes » chez leurs hôtes du jour …ce championnat est faussé puisque les clubs du haut ne peuvent jouer sur leur valeur et certaines équipes du bas profitent d’engranger des pions pour le maintien profitant de la situation.
Bientôt les élections à la FFR, espérons que notre sport s’orientera vers une évolution intelligente.DOUBLONS DE MERDE BIS !!!Dimanche soir à 21h (merci C+) nous allons jouer le SF , club en plein doute.
Il serait donc logique avec notre potentiel d’envisager la victoire et plus si conviction…
Sauf que week du Coq contre les Samoa ainsi que d’autres internationaux sur le pré.
Quelle figure aura notre groupe ???
Le SF risque même de vouloir venir à Mayol chercher des points pour se relancer.
Quand on voit le classement actuel de ce TOP14, faudra pas s’amuser à laisser trop de pions à l’extérieur et encore moins à la piaule. (entre le second et le 7ème seulement 4 points d’écart).

CONCLUSIONS :

Après Grenoble, je n’ai pas du tout apprécié le comportement de nos représentants au LOU.
Il faudra d’autres convictions pour se sortir du piège parigot et recommencer la lecture des états d’âmes des uns et des autres dans les médias.
Je vais donc prendre mes gouttes, me calmer avec une infusion à la camomille et m’imposer la méthode coué toute la semaine.
Le match « amical » ou « d’entraînement » d’hier sera effacé par une semaine de dur labeur physique et une intense psychothérapie de groupe.

Degun.